Carnet de Bord du festival :S1E1: « Ceux qui découvrent la ville »

Vous nous suivez depuis le début, vous nous avez aidés, vous restez informés !

Il y a plusieurs choses à  savoir avec la météo à Avignon, de bon matin il fait chaud, des 10h il fait moite. Vers 15 h il fait poite. C’est donc vers 15h que nous avons décidé de décharger le décor au Théâtre de l’ L’Atelier Florentin… ça nous a semblé un bon timing. C’est la découverte de ce lieu qu’on tellement arpenté sur photo sur plan, par mail… Avez-vous déjà visité un appartement suite à une annonce avec des photos ? pour un théâtre c’est pareil… on voyait l’espace de stockage plus grand…ou notre décor plus petit….

Le décor peut sembler difficile à décharger et Léa et Clément ont eu l’aide d’Alexis toujours prêt a aider…

Là aussi c’est pareil..  Alexis travaille dur… sur la photo ça donne ça…  dans la vraie vie.. C’est plutôt … et pendant ce temps la Stéphane ? lui il n’a fait que prendre des photos et il nous l’assure c’est crevant… c’est lourd un smartphone !

La belle nouvelle c’est que nous sommes retombé sur le panneau des âmes avec tous les noms de ceux qui nous ont aidés.. et revoir vos noms avoir une pensée pour toutes ces personnes qui ont permis qu’on soit là ça nous fait chaud au cœur.. ( ça tombait bien , on avait justement un peu froid …

Apres toutes ces émotions, nous voilà parti à l’assaut de la ville du palais des Papes muni de notre courage (et de nos flyers) nous sommes allé à la rencontres des avignonnais. Les premiers échanges sont super chouettes… Nous sommes prêts et  gonflés d’énergie…  d’autant que les premières réservations frémissent mais il est toujours possible de réserver votre place

Alexis a tout donné…

20160702_154707

La première règle à Avignon c’est de trouver une  place pour afficher… mais pas sur les autres… surtout que là c’est Désaccordés un spectacle écrit par Lilian Lloyd  avec Deborah Esther et Florian Maubert  qu’on a vu et approuvé. c’est au Florentin à 14h05.. on vous le conseille … chaudement !

Haut les cœurs, ici, tu le vois,  le moral est excellent !

Article précédent
Carnet de bord du Festival: saison 1 : pilote
Article suivant
Faites une Parenthèse, faites le Choix de… Ballan-Miré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu